Vie de bureau : faire un ménage de printemps dans son cerveau !

menage-printemps-au-bureauOn parle souvent des bienfaits du rangement au bureau comme à la maison. Trier, jeter, nettoyer pour se sentir mieux et y voir plus clair. Et si l’on faisait la même dans notre tête ? Un grand ménage de printemps psychologique pour repartir de plus belle sur un nouveau cycle de travail ? La méthode est simple : faire le propre dans votre cerveau côté vie pro, comme vous le feriez dans votre maison. Pas besoin d’huile de coude, mais d’un peu de concentration et d’imagination : c’est parti pour un grand coup de frais !

Source gif : reversegif.com

Étape 1 : faire les poussières (dans vos méthodes de boulot)

depoussiérer-methode-travailSource gif : www.reddit.com

Dites, ça sent un peu le renfermé dans votre tête non ? Voilà quelques années que vous occupez le même poste et vous voilà bien rôdé à vos missions quotidiennes. Alors, vous répétez inlassablement les mêmes schémas, mais votre mécanique de travail est-elle si bien huilée que ça ? Au bout de quelques mois passés sur un même dossier, notre efficacité commence déjà à prendre un peu la poussière. On remet moins en question notre façon de procéder, alors que notre environnement, lui, est en perpétuelle évolution. Posez-vous la question : qu’y-a-t-il dans votre quotidien pro qui puisse être dépoussiéré ? Vos outils ? Votre vision ? Votre management ?

Étape 2 : aérer ses idées reçues

aérer-ses-idéesSource gif : mtv.tumblr.com

« Si je bosse tard, c’est que je bosse plus que les autres », « le patron n’aime que les commerciaux », « ici il n’y a pas de stratégie d’entreprise »… Les idées préconçues pullulent en entreprise. Reposant parfois sur un fond de vérité qu’elles déforment allégrement, elles peuvent finir par prendre beaucoup de place dans votre tête et sont alors un sérieux handicap à votre bien-être en entreprise. Revenez à la réalité. Listez les idées négatives que vous vous faites de votre job, de votre boîte, de vos clients, ou même de vos collègues et faites leur prendre un grand bol d’air (aux idées, hein, pas aux collègues).

  • Avez-vous vérifié par vous-même tous ces sombres constats ?
  • Qu’est-ce qui est vraiment vrai ?
  • Pouvez-vous voir les choses sous un autre angle ?
Étape 3 : faire le tri dans vos priorités

priorités-travailSource gif : tumblr.com

En entreprise, comme dans la vie, quand on veut TOUT, on est rarement très satisfait. Vous ne pouvez pas tout avoir : être le chouchou de Duboss, le meilleur ami de vos collègues, le salarié le plus performant, le tout en ayant beaucoup de temps pour vous et votre vie de famille… Supprimez l’exigence du superlatif pour commencer : personne ne vous demande d’être le premier quelque soit le domaine. Puis faites le tri : qu’est-ce qui, pour vous, est vraiment le plus important ?

  • Si votre carrière vous passionne, au point de passer avant votre vie personnelle, assumez-le : cessez de vous justifier tous les soirs en rentrant à la maison, et jouez cartes sur table avec votre entourage. Du temps, vous en aurez pour eux le week-end, mais pas en semaine…
  • À l’inverse, si votre vie familiale prime sur le reste, arrêtez de vous flageller : levez le pied au boulot et reprenez un rythme plus équilibré. Ou changez de job si cela n’est pas compatible.
  • Enfin, si, ce qui vous anime au quotidien, c’est le lien aux autres et l’ambiance au boulot : acceptez de faire passer votre esprit d’équipe avant votre égo. Vous ne pouvez pas vouloir à tout prix être aimé de tous et vous inscrire en même temps dans la compétition…
Étape 4 : Passer l’éponge (sur les vieilles aigreurs)

conflit-collegue-travailSource gif : tumblr.com

On a tous en nous, ces petits dossiers restés en travers de la gorge… La réflexion de bidule il y a 4 ans lors de cette réunion qui s’était mal passée. Le manque de reconnaissance de Chef. La promotion qui nous a échappé par la faute de Duchmol. Et si l’on passait l’éponge ? Symboliquement, décider d’arrêter d’y penser. Repartir à zéro avec les collègues et le boss, comme si l’on était nouveau dans l’entreprise. Salvateur et très facile à faire, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Étape 5 : Ressortir du placard les vieilles expériences

recycler-projetsSource gif : www.gifbay.com

Quand on fait le ménage de printemps chez soi, on retombe aussi parfois sur de vieux objets ou vêtements qu’on avait à tord oubliés et qu’on a envie de réhabiliter ! Dans notre tête, c’est pareil : notre richesse intérieure ne se limite pas au présent. Nous avons par le passé eu des expériences ou même des connaissances que nous avons tendance à oublier. Fouillez pour voir ce qui mérite de sortir du grenier :

  • Vos succès passés. Remémorez-les vous pour analyser ce qui vous avait conduit à la réussite et ce que vous pouvez reproduire aujourd’hui.
  • Vos erreurs aussi bien sûr. Quand on vit un échec, on est sous le poids de l’émotion et on réfléchit peu ou mal. Avec le recul des années, votre analyse est plus juste : vous êtes-vous débarrassé de vos défauts ? Avez-vous progressé ? Si vous êtes en difficulté encore aujourd’hui, voyez-vous des dénominateurs communs avec vos expériences d’hier ?
Étape 6 : changer de décor !

changer-de-décorSource gif : giphy.com

Vous avez parfois envie de changements dans votre maison. Un nouveau canapé, une déco plus moderne… Votre esprit aussi a besoin de nouveautés. C’est le moment de lui faire des petits cadeaux… Trouvez-vous de nouveaux projets au boulot. Ou changez votre organisation. Bousculez un peu vos horaires habituels en venant par exemple un peu plus tôt le matin… Cherchez à travailler avec de nouvelles personnes à l’intérieur ou à l’extérieur de l’entreprise… Négociez une formation… Les pistes ne manquent pas : comme dirait l’autre, le changement, c’est comme le printemps, , c’est maintenant !

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *