Spécial énervés au bureau : 5 astuces pour faire redescendre la tension !

en-colère-bureauC’est la journée de l’hypertension. Et ça tombe bien, parce que vous êtes vraiment super énervé. Pas un peu agacé hein ? Mais au bord de l’implosion. Du genre qu’à côté de vous, Godzilla a l’air sous tranxène. Le problème c’est que vous êtes au bureau. Chez vous, vous auriez pu hurler de concert avec votre conjoint, taper dans une porte ou partir faire un footing. Trois options exclues en open space. Or, il est 15h25, il vous reste encore trois bonnes heures à prendre sur vous, avec une bombe émotionnelle à l’intérieur qui fait tic-tac tic-tac tic-tac… Comment rapidement la désamorcer et redescendre d’un cran niveau palpitant ?

Crédit photo : reddit.com

Astuce n°1 : esquiver le conflit

esquiver-conflitCrédit photo : reddit.com

Oui, c’est tentant de débarquer l’œil furax et la mâchoire toutes dents dehors dans le bureau de votre tortionnaire du jour. Mais quelle erreur ! N’oubliez pas qu’on n’est ni dans GTA, ni à la maison, dans un repas de famille qui tourne mal. Là, vous jouez votre réputation, voire votre CDI. Alors, menacer verbalement ou physiquement un collègue est tout à fait déconseillé. La première étape est donc de se raisonner. La seconde, de ne pas rentrer dans le jeu si votre collègue vient vous provoquer. Pour cela, prenez de la hauteur : positionnez-vous comme celui qui est au-dessus de tout cela et sait rester maître de lui-même. S’il débarque dans votre bureau, dites que vous partagez son agacement et êtes conscient du problème, mais que là, tout de suite, vous avez trop d’urgences pour régler ce conflit. En gros : temporisez. Et proposez-lui un rendez-vous au calme demain, pour mettre à plat la situation. On admirera votre impassibilité, et vous vous serez quand même un peu vengé en le faisant passer pour celui qui ne sait pas tenir ses nerfs ! Le lendemain, vous serez plus détendu et aurez eu le temps de réfléchir aux enjeux et à la meilleure façon de régler le problème.

Astuce n°2 : faire le tour du pâté de bureaux

faire-le-tour-du-patebon, ok, vous n’avez peut-être pas ce paysage au pied de votre entreprise. Mais même avec des barres d’immeubles et un périph, prendre l’air reste une riche idée. Source : tumblr.com

Prendre l’air, vite ! Et surtout marcher un peu. Ça ne vous prendra pas plus de temps que de rester quinze minutes collé comme un idiot au pied de l’immeuble de votre boîte. Le coup de la marche à pied, c’est magique : on s’oxygène et on s’active au lieu de s’enfoncer dans son costume de Calimero. On réfléchit aussi mieux en sortant du huis clos du bureau, et surtout on relativise en voyant qu’il y a une vie autour du boulot (un enfant en train de faire de la trottinette, la boulangère qui rigole, un couple qui s’embrasse… Tout un tas de choses plus sympathiques que votre petit conflit de bureau…).

Astuce n°3 : changer sa todolist

todo-list-sympaPas la peine en effet d’imaginer que vous allez tenir le programme que vous aviez prévu alors que vous avez juste envie de mettre le feu à l’entreprise. Ajustez votre planning : laissez tomber les tâches rébarbatives pour cette journée et faites ce que vous aimez faire. Mieux : trouvez un prétexte pour sortir de la boîte. Allez enfin rendre visite à ce fournisseur ou à ce client ou faire une petite étude concurrence sur le terrain… Surtout, tenez-vous loin des rassemblements tant que possible : type réunions ou pauses café collectives. Vous risqueriez de vous épandre sur vos dernières aventures, ce qui est rarement une bonne idée au bureau.

Astuce n°4 : écrire un mail que vous n’enverrez pas

mail-imaginairePour cela, vérifiez que la case destinataire de votre mail est vide pour éviter un envoi par inadvertance. Et écrivez ce qui vous arrive comme si vous vous plaigniez à un boss (qui bien sûr serait de votre côté). Un peu puéril mais efficace. Déjà parce qu’une fois écrite, notre histoire peut nous sembler ridicule et donc nous aider à relativiser. Ensuite, parce que vous viderez votre sac sans interlocuteur, donc sans conséquences !

Astuce n°5 : partir plus tôt – sans en avoir l’air

partir-plus-tot-du-bureauSource : reddit.com

Évidemment ce n’est pas le jour pour faire du zèle et traîner jusqu’à 20h. Partir plus tôt vous laissera moins de chances d’exploser au bureau et vous permettra surtout de décompresser. Tout l’enjeu consiste par contre à éviter que cela se voie. Sinon, à vous les commentaires du style « il ne sait pas gérer ses émotions », « il est au bord du burn-out » etc. Prétextez un problème de livraison que vous allez vous-même réglé, un client qui exige la remise d’un document en main propre, un cocktail auquel un fournisseur vous aurez invité. Puis, partez à 17h, l’air serein, avec un dossier sous le bras, et filez chez vous, vous calmer !

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *