Six situations du quotidien où vous auriez tout intérêt à covoiturer !

embouteillage-covoiturageAaaah, la voiture, ce plaisir… Rouler tout confort dans un paysage magnifique, sur fond de musique jazzy glamour, avec pour seul compagnon le bitume qui brille… On rigole ! La vérité c’est qu’à part dans la pub, on est rarement au top de la zénitude en voiture et que la seule chose qui se reflète merveilleusement sur notre pare-brise, c’est la crasse incrustée grâce à l’eau du lave-glace ! Oui, ne rêvons pas, on n’a rien contre Titine, mais il n’y a qu’Alfa Roméo pour croire que c’est en sa compagnie qu’on vit les plus beaux instants de notre vie. Qu’à cela ne tienne : si les trajets en voiture sont synonymes de corvée, il ne tient qu’à nous d’amoindrir notre peine. En les partageant avec d’autres âmes esseulées, histoire pour le coup de pouvoir discuter et d’oublier la routine. Pour commencer, naturellement, on vous exhorte à partager votre voiture pour vos trajets maison-boulot (coucou, on est là). Mais, pas que ! Voici 6 autres situations de la vie quotidienne où vous auriez tout intérêt à covoiturer !

Crédit photo : PicJumbo

1 – Pour emmener les gamins au foot  (marche avec l’école, la danse, le poney)

drive

Source : agarfields.tumblr.com

Légende : Attention, cependant, même si c’est un beau papa qui conduit, les enfants, c’est derrière et attachés. (Pas étonnant que ce film finisse mal).

Qui n’a jamais rêvé de se prendre entre quatre yeux le bonhomme qui décide des jours et lieux de match pour nos chérubins ? Qui n’a jamais secrètement espéré que la grippe fasse un détour par sa progéniture pour que tout le monde reste, pour une fois, bien au calme à la maison samedi prochain ? On les aime hein, ces petits monstres, et on est bien content que leur petite vie soit bien remplie : on aimerait juste simplement moins être mis à contribution. C’est donc l’occasion parfaite de s’organiser avec d’autres parents. Sauf que… Vous n’arrivez jamais à tous les voir en même temps et il est extrêmement complexe d’établir un planning des tours de conduite qui reste équitable et à jour ! C’est là que weepil intervient : vous invitez les autres parents par mail à s’inscrire avec vous pour constituer un groupe de covoiturage (c’est gratuit), puis vous inscrivez qui peut conduire et quand. Tadaa : vous avez un planning de conduite. Et en cas de changement, chaque parent peut le modifier : le compteur de tours de conduite se remettra à jour pour que chacun sache qui doit le plus de trajets aux autres, et qui sera donc de service samedi prochain !

2 – Pour aller en ville le week-end

covoiturage-shoppingSource :www.gifbay.com

Tous ceux qui vivent à Nantes comprendront. Ceux qui vivent à Rennes, Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille, Lille… Et en fait un peu partout, comprendront aussi. Déjà, il faut réussir à trouver une place le samedi à 15h en centre-ville. Mais en plus, il faut faire chauffer la carte, parce qu’évidemment, le parking ne va pas vous coûter 10 centimes pour l’après-midi. Alors, on s’organise : dites-vous bien que les trois quarts des français ont les mêmes occupations les mêmes jours (sinon pourquoi les villes seraient-elles autant saturées ?). Il y a donc de fortes probabilités que vos voisins aient la même petite habitude que vous du « tour en centre-ville » le samedi après-midi : faites vos jeux sur weepil.fr ou organisez-vous entre vous, mais par pitié, partagez les voitures et arrêtez le massacre !

3 – Pour les courses de Noël

chat-en-voiture

Source : www.reddit.com

Légende : Par contre, c’est pas la peine d’emmener le chat.

Et on dit bien « LES » courses de Noël. Parce que naturellement, si toute cette folie pré-décembriale se résumait à une sortie chez Jouet Club, on ne s’en ferait pas tout un monde. Les courses de Noël, c’est quasiment un circuit de rallye : on fait TOUTE la zone commerciale, puis éventuellement une autre, puis on peaufine les emplettes en centre-ville. Tout ça, seul, épuisé et déprimé à l’idée d’affronter les bouchons du retour avec pour unique compagnie la redif d’une émission de France Inter déjà écoutée. Avis aux papas, mamans, et à toute personne qui sent déjà monter l’angoisse de Noël alors qu’on est en septembre : CO-VOI-TU-REZ. Et s’il y a plusieurs cessions à prévoir, vos plannings de tours de conduite sont également les bienvenus sur weepil.fr

4 – Pour aller chercher les courses au drive

blague-drive

Source : hulu.tumblr.com

Légende : En plus, à plusieurs, on peut faire une blague aux employés du Drive.

Parce que, faire les courses en ligne, c’est super, aller les chercher c’est moins drôle, surtout quand c’est à 20 kms. On sait que certains supermarchés songent à des programmes de covoiturage et que quelques initiatives existent. Mais en attendant que cela se généralise, nous pouvons tous faire la démarche ! On s’organise avec ses voisins pour aller chercher les courses ensemble : la corvée passe mieux et on économise un peu d’essence… Et si c’est trop compliqué à mettre en place, rendez-vous encore une fois sur weepil.fr : vous vous inscrivez gratuitement, créer votre « groupe » avec vos voisins, et le planning indique qui conduit, quelle semaine etc. Simplissime.

5 – Pour aller chercher Mcdo

mcdonalds-blagueSource : tumblr.com

Légende : À part pour faire cette blague, vous n’avez aucune bonne raison de ne pas remplir votre voiture pour aller au Mcdo.

C’est un peu comme les courses au drive : sympa, mais ce serait encore mieux si on n’avait pas la flemme d’y aller. Alors, zou : une petite annonce dans le hall d’immeuble pour dire que tous les quinze jours vous allez chez Ronald (ou tous les deux jours, selon) et que vous proposez aux voisins de leur ramener leur big mac (en attendant que la fois suivante, ils vous ramènent une grande frite), ou encore mieux : d’y aller ensemble pour choisir le jeu dans le Happy Meal.

6 – Pour vous rendre aux Impôts (marche avec la CAF ou l’URSSAF)

covoiturer-pour-aller-aux-impotsSource : theboyfallsfromthesky.tumblr.com

Légende : Vous voyez, à plusieurs, la perspective de devoir expliquer pourquoi vous n’avez pas déclaré ces 4000€ sur votre feuille d’impôts passe mieux.

C’est-y pas sympathique tous ces petits problèmes administratifs qu’on n’arrive pas à régler par téléphone et qui nous obligent à nous déplacer pour allez disons, deux-trois heures max… ? Franchement, à plusieurs, ça passerait mieux. Cela dit, on est d’accord avec vous : pas facile de trouver des gens qui ont besoin d’aller au même moment que nous râler sur leurs déclarations… Mais vous pouvez toujours tenter : l’annonce sur Facebook ou Twitter « Quiiiii veut venir aux impôts avec moaaaa ??? », ou, pour les entrepreneurs, profiter d’une soirée réseautage pour trouver votre compagnon de galère. Probabilité d’y arriver : faible. Mais pensez-y quand même, on ne sait jamais.

 

 

Allez, ne faites pas comme Garou, ne restez pas seul.

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *