Sécurité routière sur Twitter : les précieux conseils des twittos !

securite-routiereAvant on disait « lui, il a eu son permis dans un paquet de Bonux ». Maintenant, on dit « askip c’est pour lui que les voitures autonomes verront bientôt le jour ». Mais le résultat est le même : les dangers sur la route sont partout ! On ne badine pas avec la sécurité routière, mais en parler avec humour permet aussi parfois de ne pas l’oublier. Et à ce petit jeu, les twittos sont rois. Petite sélection de conseils originaux, drôles et évidemment très avisés.  

1 – Ne pas conduire enrhumé.

Complètement d’accord, c’est trop dangereux pour de vrai ! Tu éternues = tu fermes les yeux pendant au moins 3 secondes, puis tu te mouches en lâchant le volant. Et si c’est le printemps ou que tu reviens de chez ta mamie qui a douze chats, tu peux refaire la même jusqu’à douze fois en un quart d’heure. Ayez toujours du Dolirhume dans votre boîte à gants.

2 – Ne pas conduire quand on est fatigué (même le matin).

On pense souvent à la fatigue de nuit, après une soirée qui s’est un peu éternisée. Rarement à son état général dans la vie de tous les jours. Conduire après une nuit blanche dans un bar ou aux côtés de bébé qui a une bronchiolite : le résultat est le même. Alors bien sûr, on ne peut pas ne pas se rendre au boulot pendant les douze premiers mois de son enfant, pour cause de nuits et sécurité routière fragiles. Mais on peut au moins en avoir conscience, redoubler de vigilance et prendre le bus ou faire du covoiturage pendant les périodes les plus sensibles.

3 – OK les vélos nous agacent parfois sur la route, mais le code dit : on respecte tout le monde, énervé ou pas !

Les cyclistes sont nos amis, il faut les aimer aussi. Sinon ne vous étonnez pas de recevoir un coup de tatane dans votre portière au feu rouge. Et vous, les cyclistes évitez peut-être juste de vous déplacer à trois côte à côte à l’heure de pointe en discutant, ça aidera un peu.

4 – No téléphone !

Dans smartphone y a smart. Donc soit intelligent, comme lui. Attends d’être arrivé pour passer ton appel. Ça évitera par ailleurs qu’il s’écoule 20 minutes entre ton sms « j’arrive » et ton heure réelle d’arrivée.

5 – Utiliser sa boîte de vitesse, son frein, son accélérateur tout ça…

On ajoute :

– autoroute 90 km/h (parce que le Boulet confond aussi le périph’ avec l’autoroute)

– périph’ 130 km/h (parce qu’avec tout ça le Boulet finit par être en retard).

6 – FYI : ce n’est pas ta rue perso.

Le principe de places de parking, c’est d’être pensé pour garer les voitures sans nuire aux autres. S’il n’y a plus de place, il n’y a plus de place : marche.

7 – Scoop : la nuit aussi, c’est les mêmes règles !

Oui, c’est étonnant, mais il n’y a en réalité que dans American Nightmare que la nuit tout est permis. Chez nous, le code de la route ne se couche pas encore en même temps que le soleil, donc fais en sorte que ton cerveau fasse de même !

8 – Ris si tu veux jeune éphèbe, mais prends le bus !

En poney, en hover board, en rêve, ou avec Sam, rentre chez toi comme tu le souhaites après une nuit arrosée, mais jamais en voiture.

9 – Ne jamais se laisser distraire sur la route…

Il y a eu l’époque des pubs pour lingerie, responsables de quelques accrochages, aujourd’hui la course aux fautes d’orthographe génère tout autant de passion. Reste focus comme dirait Jean-Claude !

(Cela dit, vous, les gens qui écrivez des panneaux d’informations comme Ribéry, vous méritez bien aussi un ou deux points de moins pour la peine).

10 – Prends ton temps…

Rien ne sert de courir, il faut garder ses points. Et ça, ça mérite bien d’arriver une minute trente plus tard, non ?

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *