Reportage : le Père Noël au travail, modèle de management

Père-NoëlLe Père Noël est tout sauf un mou du genou. En l’espace d’une nuit, il va bosser plus que nous tous réunis en une année. Il n’est pas tout jeune – plus de 1800 ans au compteur quand même –, mais bien loin de la retraite. Il faut dire qu’en ne cotisant qu’un jour par an, il est encore loin de son compte de trimestres. À quelques heures de Noël, il est grand temps de rendre hommage à ce bourreau de travail, au leadership incontesté. Zoom sur son agenda.

 

24 décembre – 8h00 – Préparation du briefing équipe

Comme tous les ans, le Père Noël est face à un enjeu de taille : mo-bi-li-ser ses équipes. Et il a de quoi faire, d’autant que la génération Y des lutins lui donne du fil à retordre. Il sait déjà qu’il va falloir donner du sens à leur action (« et pourquoi on ne leur dit pas tout simplement qu’on n’existe pas ? » « et pourquoi on n’offre pas que des bons d’achats en ligne – on éviterait les frais de logistique ? »). Sans compter qu’il a deux rennes séniors qui traînent un peu la patte depuis quelques années, même s’il leur a confié un nouveau projet en binôme pour les rebooster. Bref, le briefing s’annonce un brin tendu.

 

24 décembre – 8h30 – Réunion

La bonne nouvelle c’est que tout le monde est à l’heure : depuis que le Père Noël a investi dans un plan RSE, tout le monde covoiture, et il y a moins de bouchons en Laponie. Pour autant, il sent bien que son Power-Point n’emballe pas les foules. Qu’à citation-pere-noelcela ne tienne, il s’empare d’un paper board et, à coups de schémas et de bons mots, réussit à faire passer son message : « Noël oui, mais durablement ». Le Directeur des Ressources Elfiennes doute que tout le monde ait compris. Par contre, le challenge commercial a bien pris : l’idée d’offrir un voyage aux Seychelles aux lutins qui performeraient le plus (nombre de visites maisons/heure) a définitivement emballé les troupes. Faut dire qu’ils en ont ras la hotte du froid polaire.


24 décembre – 10h00 – Point avec le pôle com’

Comme d’habitude, le pôle com’ est sous l’eau, et vu les températures de la région, l’ambiance est gelée. Plus que quelques heures avant le début de l’évènement, et pere-noel-modele-managementil semble que les gens soient plus occupés en cuisine qu’à tweeter. Seulement 11 RT pour leur « Joyeux Noël ». Le Père Noël tente de recentrer les objectifs : « OK pour créer le buzz mais In Real Life : misez tout sur le street marketing ». Le pôle com’ réagit sans tarder pour faire tomber la neige dans un max d’endroits.

 

24 décembre – 12h00 – C’est la crise au pôle cadeaux

Il faut dire que le responsable cadeaux vient d’apprendre que le transporteur aurait un peu de retard, et il est hors de question de prendre le risque de livrer les clients une fois le soleil levé. Le Père Noël prend les choses en main. Il fait partir deux cents rennes en express à l’entrepôt. La DAF – Directrice Administrative et Festive – est inquiète : encore des surcoûts imprévus, à ce rythme là, elle ne clôturera jamais le 31 décembre.

 

24 décembre – 13h00 – Repas d’équipe

Les plateaux repas – bio – sont enfin là. Le Père Noël en profite pour passer la vieille publicité de Canal Sat à la cantine, histoire d’être sûr que tous les rennes sont bien dans l’ambiance.

 

24 décembre – 16h00 – Brainstorming

Car évidemment, un Noël réussi est un Noël responsable. Répartis en ateliers de 10, les lutins planchent sur les idées qui vont rendre cette nuit plus verte. Le projet coup de cœur est élu : profiter des livraisons pour éteindre les lumières de la ville en toute discrétion, une fois que tout le monde dormira.

 

24 décembre – 18h00 – Point sur la todo

Le stress monte, mais le Père Noël garde le cap. Son DGA (Directeur Général Amical) vient de lui forwarder la todo list, avec cette fâcheuse manie d’ajouter « FYI » dans le corps du mail et « à checker » en objet. Le Père Noël lui rappelle qu’on n’est pas chez Coca-Cola et qu’ici (à l’exception, d’accord, des gens du pôle com ‘), on parle same et non anglais.

 

24 décembre – 19h00 – Encore une réunion ?

Le Père Noël craint comme chaque année que le défilé dans son bureau ne commence. Les chefs de service veulent tous le voir pour re-valider les derniers détails de leur mission. Mais il est 19h00. Et le Père Noël est contre le présentéisme. Un rapide coup d’œil à son smartphone : aucun mail urgent, tout est dans les tuyaux de cheminée, il n’y a donc aucune raison de faire ENCORE une réunion. Par ailleurs, ses covoitureurs l’attendent : allez hop tout le monde dehors. C’est parti pour 5 heures de repos avant la grande opération.

 

25 décembre – 0h01 – Organisation et bonne humeur

Le Père Noël est sur le terrain pour soutenir ses équipes, répondre aux questions. Parfait aussi dans son rôle de relations publiques : il passera une tête discrète dans les maisons des enfants qui douteraient trop tôt de son existence. La nuit se déroule tranquillement. Les objectifs sont remplis : les statistiques, excellentes.

 

25 décembre – 8h00 – Débriefing

Autour d’un petit déjeuner, le Père Noël revient sur les faits marquants de la nuit : les réussites des uns, et les axes d’amélioration N+1. Il a noté par exemple que maintenant que les enfants ont tous des smartphones, il convient d’être particulièrement attentif à ne pas être pris en photo – e-réputation oblige. Et il conclut comme d’habitude, sous les applaudissements de ses collaborateurs… par cette citation empruntée à Michel Staib :

citation-leadershipJoyeux Noël à tous les travailleurs, managers, DRH, responsables RSE, DD… et à tous nos covoitureurs domicile-travail !

L’équipe weepil.fr

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *