Rentrée scolaire : faites covoiturer vos enfants !

On le sait,covoiturage-enfants les habitudes qui se prennent dès le plus jeune âge ont toutes les chances de rester bien ancrées à l’âge adulte. Et s’il vous arrive encore à vous, grande chose que vous êtes, d’hésiter à mettre le flacon de shampoing vide dans le bac jaune, un seul coup d’œil vers votre petit Léo et vous aurez votre réponse. Les enfants sont aujourd’hui sensibilisés au bio et au recyclage dès l’école primaire… Alors pourquoi ne pas leur faire découvrir également très tôt les vertus du covoiturage ?

Identifier les futurs parents covoitureurs

Les enfants d’une même école viennent en général pour la plupart sensiblement du même quartier. Il y a donc de grandes chances que d’autres parents fassent tous les jours le même trajet que vous ! Aux mêmes heures… Et avec une ou deux places laissées tristement vides à bord de leur véhicule. Regardez simplement à la sortie de l’école qui est en voiture, ou demandez à votre chérubin si certains de ses camarades se font également conduire par leurs parents. Proposez ensuite aux parents identifiés de faire un test sur les lundis par exemple. Et si tout se passe bien, élargissez aux autres jours de la semaine.

Etablissez des règles claires et impliquez les enfants dans le covoiturage !

L’idée n’est pas que vous angoissiez tous les jours pour savoir si Nathan va bien attacher sa ceinture, et s’il va traverser une avenue bondée pour rejoindre la voiture garée en warning en triple file… Et vous n’allez pas non plus harceler l’autre parent covoitureur à chaque fois avec vos recommandations, sous peine qu’il finisse par vous snober à la prochaine fête de l’école. Pour mettre à plat sans aucune gêne certaines règles sur lesquelles vous avez besoin d’être rassuré, proposez une petite charte de bonne conduite, qui aura le mérite de mettre les points sur les i, et d’impliquer en outre les enfants de façon ludique dans cette nouvelle organisation. On vous offre la nôtre :

charteenfants

Faites le bilan régulièrement

Pour que l’action prenne tout son sens dans la tête de vos enfants, il faut éviter qu’ils n’assimilent cette organisation à une simple question de praticité pour leurs parents. Mettez avec eux en évidence les conséquences positives de ce covoiturage !

  1. Faites avec eux le calcul des KG de CO2 non rejetés grâce à leur covoiturage régulier. Créez un compteur de CO2 non rejeté. Pour cela, une ardoise toute simple fera l’affaire : fixez l’ardoise sur un carton et demandez à vos enfants de décorer ce dernier sur le thème de l’environnement et de la nature. Puis, calculez ce que vous faites économiser chaque mois à la planète en gaz à effet de serre grâce au covoiturage : vous pouvez utiliser une calculette d’émission de carbone. Demandez ensuite à vos enfants d’actualiser votre compteur de CO2 non rejeté tous les mois ! À la fin de l’année, vous pouvez symboliquement leur offrir une petite plante et un diplôme de citoyen vert confectionné par vos soins ! Ils seront sans aucun doute motivés de mesurer régulièrement leurs efforts et très fiers du résultat obtenu !

  1. De la même façon, calculez les économies réalisées. Définissez le coût moyen d’un trajet domicile-école : des sites Internet comme ViaMichelin vous indiquent le coût estimé pour vos itinéraires. Faites le calcul sur un mois et placez la somme économisée dans une petite tirelire. À la fin du mois, proposez à vos enfants de dépenser cet argent en bonbons ou petits jouets !

Comment s’organiser ?

Rien de plus simple, vous êtes au bon endroit ! Sans vouloir faire notre pub, mais un peu quand même, weepil est un outil gratuit d’organisation des covoiturages réguliers. Vous créez un groupe de covoitureurs et vous accédez à un planning de covoiturage, mais aussi à un compteur des tours de conduite dus à l’autre parent ! Plus besoin de vous compliquer la vie, tout se calcule automatiquement, et vous bénéficiez d’un outil de suivi qui vous épargnera comptes d’apothicaire et discussions à rallonge (euh, c’était qui déjà qui conduisait les enfants en semaine 36 ?).

planning

Pour finir, n’oubliez pas de profiter vous aussi des avantages de ce covoiturage ! Organisez de temps à autre un goûter commun avec le parent covoitureur et ses enfants : convivialité assurée ! Et profitez du temps libre gagné les jours où vous ne conduisez pas, pour prendre quelques minutes pour vous !

Crédits photo : Freepik

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *