Quand covoiturer vous aide dans votre carrière…

covoiturage-domicile-travailSi si on vous promet. On ne vous fait pas un remake de Jean-Paul qui vous promet de gagner 10 000 euros en dix minutes grâce à deux clics sur sa page web. D’ailleurs on ne vous promet pas du tout de gagner 10 000 euros en plus. Mais dans l’open space weepil, on est convaincu que faire la route avec ses collègues matin et soir peut être un sacré atout (pour votre voiture et votre porte-monnaie c’est sûr) mais aussi pour votre évolution et votre réussite.

Raison n°1 : le covoiturage domicile-travail vous aide à prendre du recul

prendre-du-reculOh, on vous connaît. Quand vous êtes tout seul dans votre voiture, vous passez quand même votre temps à ruminer ce qui ne va pas. Et vas-y que Machine m’a fait une sale réflexion tout à l’heure, et que Duboss me prend vraiment pour son esclave… Ça, c’est juste pour le trajet en voiture. Et en arrivant à la maison, ça continue de plus belle. Vous polluez le dîner familial avec vos soucis et anecdotes… Et votre conjoint prie pour que vous engloutissiez vos lasagnes et vos ressentiments avant que le JT ne commence, histoire qu’il puisse écouter autre chose que vos complaintes. STOP. En covoiturant, vous allez avoir tout le loisir de débriefer de vos péripéties laborieuses auprès d’oreilles tout ouïe et surtout avides de ces petites anecdotes qui les concernent tout autant. Résultat : vous videz votre sac. Et quand vous arrivez à la maison, vous avez le cœur et le verbe légers. Sans compter qu’à long terme, les autres vous emboîtant le pas, vous finirez vous-même saoulé par toutes ces critiques. Et rapidement, vous vous régulerez tous pour faire le tri entre ce qui mérite d’être débattu, et ce qui doit simplement être tu, faute d’intérêt. Testé et approuvé.

Raison n°2 : vous allez glaner les informations que personne n’a

confidences-colleguesIl est toujours compliqué de parler librement à la machine à café où certaines oreilles peuvent traîner ou, pire, au milieu de l’open space. Alors que dans votre Clio, là, on respire. Et on cause ! Alors, bien sûr, loin de nous l’idée de vous inciter à jouer les espions de la CIA et à manipuler vos collègues pour les faire parler. NON. Mais vous verrez que les langues se délient toutes seules plus facilement au fil des feux rouges ou des périph’ bouchés… C’est ainsi que vous apprendrez que Duboss a confié à Machine le projet stratégique qui revenait normalement à Bidule. Ou encore que Tartenpion est sur le point de poser sa démission. Et comme en entreprise, l’information c’est le pouvoir, si vous êtes un peu malin, vous saurez faire bon usage de tous ces scoops livrés en exclusivité.

Raison n°3 : vous vous dégotez de vrais alliés

trouver-des-alliesLa différence entre un bon collègue et un bon collègue avec lequel on covoiture, c’est que le deuxième partage avec vous, en plus, du temps « privé ». Et ça crée des liens, version longue durée. La loyauté en entreprise a parfois ses limites, que l’on taquine moins facilement quand on passe autant de temps avec un collègue. Il se pourrait donc bien que votre covoitureur d’aujourd’hui soit votre allié de demain, sur un projet où vous aurez besoin de soutien ou si un jour Duboss avait l’idée de lui demander son avis sur votre travail…

Raison n°4 : vous pouvez enfin envoyer des mails à des heures pas possibles !

envoyer-email-dans-sa-voitureOn le sait, en France, on est aux 35h, mais on adore les gens qui font beaucoup plus. Seulement, vous, voilà, le présentéisme très peu pour vous : votre CV compte mais pas autant que votre passion du curling. Résultat, c’est toujours votre collègue Jean-Edouard qui reste au bureau jusqu’à 20h qui a les faveurs du grand chef. L’avantage du covoiturage c’est que vous ne conduisez pas à chaque fois. Vous disposez donc d’un temps précieux pour faire le malin avec votre téléphone. À vous les mails aux clients envoyés à 19h30, ou les coups de fil tardifs façon « je ne suis plus au bureau mais j’ai toujours la tête au boulot ». Tout cela sans empiéter sur vos loisirs mais uniquement sur votre temps de trajet.

Raison n°5 : vous serez à l’heure, le matin ET le soir

ponctualiteVous ne nous avez pas attendus pour savoir qu’arriver à l’heure le matin était vivement conseillé pour votre image. Eh bien figurez-vous qu’on n’a encore rien inventé de mieux que la pression d’un rendez-vous à plusieurs pour s’abonner à la ponctualité. Parce que si vous êtes en retard, tout le monde l’est : éminemment dissuasif pour les retardataires compulsifs. On ajoute que partir à l’heure le soir est également essentiel : pour vous, cette fois-ci. Les heures sup et les réunions à 19h, ça fait peut-être plaisir à votre chef, mais rarement à votre conjoint et encore moins à votre équilibre sur le long terme. En covoiturant, vous avez une excuse en or pour regarder votre montre à la fin de la journée : vos collègues vous attendent pour rentrer.

 

Raison n°6 : vous aidez votre entreprise à avoir une vraie politique RSE

??Aujourd’hui toutes les entreprises se mettent sur ce chantier : bâtir leur politique de responsabilité sociale et environnementale. Et c’est parfois très compliqué. En covoiturant, vous êtes pile dans les clous et pouvez souffler au boss que c’est par ce genre d’actions formalisées qu’il construira un joli bilan RSE en fin d’année. En gros, vous lui rendez service, et il vous le rendra bien.

 

 
Raison n°7 : vous démontrez par A+B votre sens du collectif

esprit-d-equipeLe covoiturage est une action positive à haute valeur ajoutée pour votre image dans l’entreprise. Parce qu’elle emprunte le territoire de l’action collective. Le fameux esprit d’équipe que tant de managers chérissent et que vous faites désormais vôtre jusque dans votre voiture. Une façon de montrer que vous êtes sociable, tourné vers les autres, et bien loin de ceux qui la jouent beaucoup trop solo !

 

 

Crédit photos : Photl.com, Stockvault, Picjumbo.com, Splitshire.com, Freepik, Pixabay

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *