Prenez-vous assez de vacances ?

prenez-vous-assez-de-vacancesSur le papier, on a tous cinq semaines de congés et une brouette, pour les plus chanceux, de RTT. Sur le papier. Car, quand il s’agit de les poser, c’est une autre paire de manches. Sujet tabou n°2 dans les entreprises juste derrière les rémunérations : prendre des vacances est malheureusement trop souvent synonyme de « quitter le navire » plutôt que « faire une pause pour mieux repartir ». On n’ose pas demander, devant la charge de travail qu’on constate au quotidien, ou par simple mimétisme de ses collègues frénétiques de boulot. Résultat : à la fin de l’année, il vous en reste trop à poser, on vous imposera un break pas forcément au bon moment pour vous, ou pire, vos congés finiront au cimetière de l’épargne temps. Alors loin de nous l’idée de faire fi des contraintes souvent légitimes de vos N+1, mais force est de constater que les déséquilibres en la matière ne mènent jamais bien loin : les salariés épuisés finissent par quitter le navire pour de bon, ou se résignent à travailler avec un sentiment de « trop » que finalement eux-mêmes s’imposent… État des lieux !

Source gif : www.hulu.com

La dernière fois que vous êtes parti en congés :

A – Il y a moins de 3 mois.
B – Il y a plus de 3 mois, voire plus de 3 ans.

Votre état physique actuel :

A – La forme, le teint frais, ça va.
B – Nerveux, des cernes bleu pétrole et une nouvelle addiction aux madeleines au chocolat.

Pourquoi ne prenez-vous pas de congés d’ici Noël ?

A – Mais si, c’est prévu !
B – C’est la plus grosse période pour l’entreprise.

Aimez-vous les vacances ?

A – Sérieusement ?
B – Ça dépend de ce que je fais, si je voyage oui, sinon bof.

Qu’est-ce qui peut gâcher vos congés ?

A – Le boulot qui m’appelle alors que je suis en famille.
B – Ne pas pouvoir consulter mes mails.

Généralement quand vous revenez de congés :

A – C’est un peu dur, mais je suis content de retrouver mes collègues.
B – C’est la dépression assurée pendant quinze jours, jusqu’à ce que je sois à nouveau dedans.

Dans votre boîte, les gens prennent des vacances :

A – Normalement, RAS.
B – Tout le temps sauf vous. Ou jamais, donc vous non plus.

Vos relations avec votre conjoint et/ou vos enfants :

A – Ça roule.
B – Qui ? Ah oui, eux là ?

Vous n’avez répondu B à aucune question :

conges-travailSource gif : www.youtube.com

Petit veinard, félicitations, vous faites partie des Français au teint frais qui aiment leur boulot tout autant que leur vie perso. Que dire, sinon bravo, et bon RTT.

Vous avez répondu B à au moins une question :

problème-conges-travailSource gif : tvland.com

Vous êtes en déficit de doigts pieds en éventail. Vous le saviez peut-être déjà, et la question est du coup : pourquoi ? Vraiment la faute des autres ? Vous en êtes sûr ? N’auriez-vous pas une fâcheuse tendance à ne pas vous écouter pour réussir à tout prix ? N’oubliez pas qu’une carrière n’est pas un sprint mais une course de fond. Pour tenir, il faut avoir les nerfs solides, et surtout un constant recul sur ce qui se passe dans votre vie pro. Et qu’est-ce que c’est que cette manie de ne prendre des congés que quand vous avez des projets ? Ne rien faire c’est pas jojo, on vous l’accorde, mais prendre le temps de s’ennuyer, c’est aussi souvent remettre un peu sa vie en perspective. Salvateur et constructif !

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *