Pourquoi la neige est-elle la meilleure amie des salariés ?

neigeChaque année, c’est pareil, tout le monde s’en plaint. Et quelle hypocrisie… Quelle ingratitude ! Soyez honnête, vous scrutez le ciel et les prédictions de Catherine Laborde d’un œil inquiet, vous dites la redouter et prier pour qu’elle attende le week-end pour tomber… Mais vous feignez. Au fond, vous êtes même un peu excité à l’idée que toute la ville soit paralysée. Bon d’accord, sauf les pompiers et les gens qui sauvent des gens. Mais vous, là, dans votre bureau : avouez que non seulement vous l’attendez, mais en plus, vous en voulez de la vraie. Pas de la gnognotte qui fond au bout d’une heure, non, un vrai grand beau manteau blanc qui va mettre un sacré dawa sur les routes et donc au boulot. Vous êtes un enfant, sachez-le. Et vous avez bien raison.

Source photo : giphy.com

La neige, ce deus ex-machina

reine-des-neiges

Source : arendellekingdom.tumblr.com

Que vous soyez l’employé du mois ou le salarié perpétuellement à la ramasse sur ses plannings, personne n’y échappe… Nous avons tous ce dossier lourdingue, cette tâche castratrice de bonne volonté, qui chaque lundi nous donne des envies d’automutilation à coups de Bic quand on la voit toujours là, indécrottable de la todolist. Bonne nouvelle, le mois de janvier vous offre une occasion en or de ne pas y toucher. Véritable deus ex-machina du procrastineur professionnel, la neige est votre allié numéro un en ce début d’année pour planter ce dossier-boulet en toute impunité. Méthode : 1. Regardez la météo. 2. Calez une réunion avec des intervenants extérieurs le jour où il est censé neiger comme à 2000 mètres d’altitude. 3. Annulez la réunion le jour J. 4. Les jours suivants, dites que vous avez trop d’urgences à rattraper et que vous re-planifierez une réunion au printemps. (Attention, toutefois, le moment venu, à part une tempête de pollen qui reste très hypothétique, ne misez pas trop sur la nature pour vous dédouaner).

La neige ralentit le rythme

pulp-fiction-detournement

Source : www.reddit.com

Et qu’est-ce que ça fait du bien ! Le courrier est en retard, les rendez-vous se décalent, les collègues bloqués dans leur patelin et avec un peu de chance le serveur finit par geler. Oh bien sûr, tout le monde fait semblant de trouver cela terriiiible (mais comment on va faire ? On va perdre au moins 2 JOURS !) et pour prouver son désarroi, on écrit des mails en majuscules avec des objets « URGENT ». Mais au fond, on sait bien qu’on n’y peut rien, alors, on regarde le temps, autrement. On se penche enfin sur des dossiers sans être interrompu toutes les quinze secondes par le téléphone ou l’alerte Outlook. On apprécie les bureaux à moitié vides et on savoure ce fond sonore débarrassé des bruits automobiles. Un spa sur l’Ile de Ré ne ferait pas mieux pour vous zénifier. Profitez.

La neige nous remet à notre place

neige-au-bureau

Source : reddit.com

On a beau être le killer de l’open-space, le winner du CV qui claque, le cadre le plus corporate du monde, quand il neige et qu’on est bloqué chez soi, on prend conscience que notre égo peut aller se rhabiller. Ceux qui font vraiment la neige et le beau temps, ce sont ces tout petits flocons. Non, on ne décide pas de tout dans la vie. Non, faire +34% de chiffre d’affaires ne fait pas de nous le roi du monde : mec, on n’est pas grand-chose. Alors on respire et on se remet à sa place : celle d’un petit humain qui n’a qu’une vie et peut bien s’arrêter deux jours de bûcher pour regarder la neige tomber.

La neige nous offre un peu d’enfance

neige-au-travail

Source : www.reddit.com

Que celui qui, même la cinquantaine passée, n’a pas envie de jouer avec la neige sur le parking de sa boîte nous jette la première boule.

La neige nous rend cinq minutes solidaires

game-of-thrones

Source : www.tumblr.com

 

Habituellement, la vie de vos collègues vous intéresse à peu près autant que la retraite anticipée de Julien Lepers. C’est même pire parce que pour Julien vous avez au moins prêté une oreille à la nouvelle. Mais là, c’est la galère les amis, le gros boxon sur les routes, et on ne sait par quelle magie, soudainement ça nous rend un peu plus humains. Tenez par exemple, jusqu’à présent, vous aviez à peine remarqué que Nathalie était enceinte de sept mois et demi. Si ce n’est cette cagnotte qui a tourné pour son futur départ en congés mat’, cagnotte que vous avez pris soin d’esquiver, fidèle à vous-même. Et là, d’un coup, son sort vous préoccupe totalement : MAIS COMMENT VA FAIRE NATHALIE si elle reste coincer sur l’autoroute ? Il faut absolument covoiturer/l’escorter/aller demander au boss que toute la boîte parte une heure plus tôt. C’est beau, et on vous engage à prolonger cette expérience au-delà du folklore hivernal, au moins pour le covoiturage.

La neige nous fournit un bouc-émissaire universel et tout trouvé : la DDT

DDT

Là par exemple, il n’y a pas encore assez de neige pour que la DDT intervienne. Effectivement, ça peut encore attendre un peu, on n’est pas aux pièces.
Crédit photo : haute-savoie.gouv.fr

Désolé les gars, mais c’est très rare que tout le monde dans l’année soit d’accord sur le même sujet pour râler. Ça renforce les liens entre les humains, ça remplit les médias et les blancs en réunion, bref ça aide tout le monde à se détendre. À se demander si vous ne faites pas un peu exprès d’attendre que les routes soient déjà des pistes noires pour intervenir…

La neige donne une occasion unique à tous les chefs de redorer leur image, voire d’être dispensés de critiques pendant au moins trois semaines

note-de-service

bonheur-au-travail

Source : reactiongifs.me

Dernière précision : la blague « winter is coming » en arrivant le matin au bureau est un délit depuis 2012. Ne l’oubliez pas.

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *