Pourquoi faut-il faire des compliments au travail ?

compliment-au-travailLoin de nous l’idée de vous transformer en lèche-botte professionnel, si vous nous suivez, vous savez qu’on déteste ça. Cet amalgame trop fréquent vous prive cependant de véritables opportunités de mieux-être au boulot, pour vous et vos collègues. Définition du compliment : « action de féliciter quelqu’un d’un mérite quelconque ». Ce qu’il faut retenir, c’est « mérite ». Là où le flatteur-calculateur de base donne dans la louange en promo (100% gratuite, il ne s’embête pas à vraiment s’intéresser à vous et à vos faits et gestes), le salarié intelligent comprend au contraire l’importance de « regarder » les autres de façon sincère, et ne se prive pas d’offrir aux autres des compliments mérités, donc de valeur. Méthode !

Source gif : giphy.com

Au travail, on n’est jamais trop humain

Trop faible oui, pas assez ferme, peut-être. Mais trop humain, ça non. Ne mélangeons pas tout ! Le travail est un chemin long et parfois rempli d’obstacles. Les gens y traversent des phases plus ou moins positives, et ces gens, on en fait partie. Alors être humain dans ses échanges, ce n’est jamais s’affaiblir, mais au contraire jouer avec les bonnes cartes pour que son équipe gagne.

Bonne nouvelle : tout le monde aime les compliments !

compliment-managementSource gif :comedycentral.tumblr.com

Jusqu’à preuve du contraire (c’est-à-dire jusqu’à une énième étude américaine RH qui démontrerait le contraire), personne ne s’est jamais plaint de recevoir trop de compliments. Entendre un petit mot gentil, qui souligne la valeur de son travail, cela donne toujours un peu de baume au cœur. Et, double-bénéfice, c’est comme les Bonnes Actions, l’émetteur en profite autant que le récepteur. Tout simplement parce qu’en prenant le temps de féliciter quelqu’un, on s’inscrit dans un registre d’émotions positives, et qu’on est fier de mettre un peu de couleurs dans un quotidien pas toujours folichon.

« J’ai peur d’avoir l’air d’un fayot »

complimentSource gif :isten-how-about-no.tumblr.com

Cela n’arrivera pas si vous êtes sincère. Ce qui veut dire, si c’est compliqué ou abstrait pour vous, qu’il vous faut opérer dare-dare un travail sur vous-même pour vous intéresser à vos collègues ! Les fayots en entreprise sont mal vus, principalement parce qu’on sent les calculs en ébullition dans leur tête, et qu’en prime, ils ont la fâcheuse habitude de cibler leur gentillesse sur les sphères les plus hautes de la hiérarchie. Si vous avez du mal à voir la limite, faites cet exercice : vous vous apprêtez à féliciter un collègue ? Vérifiez que vous n’avez pas d’arrière-pensée. Dès lors que vous êtes dans la stratégie, vous n’êtes plus vraiment dans la philosophie mère du compliment… Et c’est un peu la honte pour vous, sachez-le 😉

Faire des compliments vous aide à vous décentrer

Dans la terrible course individualiste dans laquelle souvent la vie active nous plonge, on finit par se regarder un peu trop le nombril, et à oublier qu’une entreprise, c’est un tout. La fameuse notion d’équipe parfois galvaudée, mais qui a pourtant toutes les raisons d’exister. Alors que vous soyez de ceux qui se croient « au-dessus » ou qu’au contraire, vous passiez votre temps à vous rabaisser, féliciter vos collègues permet de relever la tête du « bidon », pour voir des perspectives plus intéressantes. Se réjouir sincèrement des succès des autres permet de remettre les pendules à l’heure : vous n’êtes pas seul dans la boîte, et plus vous marcherez dans l’esprit collectif, mieux vous vous sentirez. Alors bien sûr, dans certaines entreprises, c’est plutôt la compétition qui est de mise. Mais rien ne vous oblige à rentrer dans ce cercle vicieux. Rien ne vous empêche de prendre du recul et de remettre un peu de douceur dans l’open space, histoire de vous sentir partie intégrante d’un groupe, plutôt que seul face à tous ces requins.

Les compliments, c’est surtout bien s’ils émanent des chefs : faux !

Ne sous-estimez pas votre propre rôle dans l’ambiance d’une boîte. Et puis le chef n’est peut-être pas autant que vous dans le quotidien. Oubliez vos réflexes d’école : dans la vie active, la reconnaissance entre collègues est tout aussi essentielle que celle d’un patron à ses collaborateurs. Vous avez le droit d’agir sur le relationnel avec vos collègues, c’est même fortement conseillé !

N’oubliez pas Chef !

compliment-patron-travailSource gif : tumblr.com

C’est souvent là que la peur du fayotage ressurgit. Mais réfléchissez : si tout le monde considère que c’est à Boss de faire des compliments et non l’inverse, son quotidien à lui ne doit pas être très jojo. Et pourtant, c’est lui qui mène le navire. Alors à défaut de vous épandre en louanges à chaque réunion, sachez de temps en temps relever une de ses réussites qui aura attiré votre attention, et le lui dire. Vous constatez vos propres progrès : pensez à le féliciter de vous avoir emmené jusque-là. Et même s’il n’y a pas d’occasions particulières, prenez le temps de considérer son travail, il le mérite lui aussi non ?

Complimenter facilement au quotidien en 4 points !
  • Ne mettez pas la barre trop haut pour vos collègues. Chacun a sa place, son rythme, son niveau. Et le but du jeu est que tout le monde avance ensemble. Donc, même si vous avez un collègue boulet en chef, intéressez-vous à ce qu’il fait de bien, et dites-lui. Tout le monde progressera dans la bonne humeur, plutôt que dans un champ de batailles.
  • Ne vous laissez pas noyer par la routine. À force de travailler avec les mêmes gens, sur les mêmes sujets, on finit par s’habituer aux talents de chacun, et à tout prendre comme un dû. C’est aussi parce que vos collègues sont bons et travaillent bien que vous avez aujourd’hui un boulot. Régulièrement, forcez-vous à reprendre conscience de tout cela : tous ces enchainements de tâches des uns et des autres pour aboutir à une entreprise qui roule.
  • Ne dites pas juste « merci » mais « bravo ». On vous envoie un rapport par mail, prenez le temps de faire un retour à vos collègues sur ce qui est réussi dans ce document. Un collaborateur vous invite à une réunion intéressante, pensez à le féliciter pour l’animation de ce moment partagé. Vous participez à une soirée d’entreprise : ayez un petit mot agréable pour ceux qui l’ont organisée…
  • Acceptez, vous aussi, les compliments. Ne rejetez pas, par timidité, les éloges des autres. Et arrêtez d’y voir des tentatives de manipulation ! Accueillez avec plaisir les félicitations : si vous êtes sincère dans votre rapport aux autres, il n’y a pas de raison qu’ils ne le soient pas avec vous !

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *