Opération patate chaude : comment esquiver royalement un projet brûlant ?

peurVous le voyez, il arrive de loin, de très loin, ce projet dont vous n’avez pas du tout envie de vous occuper. Mais voilà, il finit par atterrir sur votre bureau : que faire ? Parce que le « non » en entreprise est aussi courant qu’un mojito à la machine à café, il est bien évidemment fort peu conseillé de refuser. D’abord, on ne vous écoutera pas, vous l’aurez quand même votre patate pourrie. Ensuite, parce qu’on n’appréciera pas du tout vos réticences de jeune cadre pas dynamique. Alors dites oui. Mais avec un peu de stratégie…

Source gif : giphy.com

1 – Jouez la montre.

jouer-la-montre-au-travailSource gif : www.reddit.com

Certes, dire non quand on vous propose un projet est une très mauvaise idée pour votre aura corporate, mais rien ne vous interdit de gagner un peu de temps. Alors on y va pour la liste d’excuses :

vous êtes ravi de vous charger de ce nouveau dossier MAIS vous avez beaucoup d’urgences… « Peut-on se caler un point plutôt dans 15 jours ? »

– Vous êtes ravi de vous charger de ce nouveau dossier MAIS vos vacances approchent, vous n’aimez pas commencer un projet et l’interrompre. « On se programme une réunion à mon retour ? »

– Vous êtes ravi blabla, MAIS vous deviez justement rencontrer des fournisseurs/clients/collègues qui pourraient interagir sur ce projet. Vous faites le point de ce côté, et une fois que vous avez tous les éléments… « On en reparle d’ici trois semaines ? »

– Vous êtes blabla MAIS sans vouloir vous mêler de ce qui ne vous regarde pas, il vous semblait que Catherine avait très envie de s’en occuper… ? (On ne sait jamais ça peut marcher).

2 – Obligez le refileur de patate chaude à bosser un peu avant le passage de relais.

effet-boomerange-travailSource gif : www.reddit.com

Quand on vous transmet un dossier, il y a toujours des pièces manquantes : des noms cités sans que vous ayez les adresses mail, des dates floues, des étapes passées à la trappe. Alors plutôt que pousser ce projet sur la pile de vos patates du moment en espérant que tout le monde oublie, prenez immédiatement le dossier à bras le corps pour mieux le renvoyer à votre interlocuteur. Vous prendrez un quart d’heure pour balayer le sujet et déceler les failles et vous gagnerez potentiellement un bon mois avant que le boomerang ne revienne.

Exemple :

« Philippe, j’ai parcouru ta demande, c’est très clair. Par contre, il me manque :

– la date que tu souhaites pour le bouclage du dossier.

– la date à laquelle N+1, N+2, N+3 et N+4 valideront l’étape 2.a.

– les contacts des fournisseurs (numéros de fax stp).

– le dossier XX9HN auquel tu fais référence : peux-tu me l’imprimer ? »

9 chances sur 10 pour que Philippe décide de remettre lui-même sa réponse à votre mail à la Saint Glinglin. Mais la balle est de son côté, plus du vôtre, autrement dit il ne pourra rien vous reprocher.

3 – Ne traitez pas TOUT le dossier : faites une petite étape intermédiaire.

organiser-reunionSource gif : www.simpsonsworld.com

Plutôt que vous lancer comme un forcené dans la résolution de ce dossier compliqué, bossez juste une petite matinée dessus et trouvez un prétexte pour organiser une réunion intermédiaire. Réunion à laquelle vous viendrez avec vos notes (beaucoup de feuilles, beaucoup de post-it pour la crédibilité) pour que tout le monde voie bien que vous avez travaillé. Là, toute la subtilité consiste à re-redonner la patate aux autres dorénavant tiède, mais toujours encombrante. Pour cela, il suffit de soulever un point impossible pour vos interlocuteurs à régler en une réunion. Top 3 des prétextes adéquats :

– Vous pensez qu’une rallonge budgétaire sera nécessaire au projet. De combien pouvez-vous disposer ? (Même pour répondre « zéro euros », vos interlocuteurs auront besoin d’en référer à leurs chefs, aux chefs des chefs etc.).

 

– Il vous manque une compétence en interne : peut-on embaucher ? (Même tactique que le point précédent).

 

– Ce projet touche quelque part à la stratégie de l’entreprise : ne prend-on pas un risque ? (Même si on vous a confié l’organisation de la galette des rois, il est tout à fait possible de parler « stratégie de l’entreprise » en déviant sur un sujet de com’ interne, une problématique de C.E…).

4 – Faites des mails, des courriers… Continuez tout au long du dossier à renvoyer la balle.

e-mail-travailSource gif : reddit.com

Le tout est de ne jamais paniquer face au temps qui passe, et de garder vos yeux rivés sur votre objectif : ne pas traiter ce dossier. Alors à chaque étape, trouvez le moyen de temporiser : demandez des mails de confirmation, des réunions avec des personnes actuellement en congés, des points téléphoniques le vendredi à 19H quand plus personne n’est là… Bref, montrez que vous agissez, tout en prenant soin de trouver toutes les méthodes possibles pour mettre la patate en stand-by.

Promis, avec tout ça, normalement rien n’avancera et vos collègues n’y verront que du feu. Mais si c’est trop compliqué ou que vous avez des scrupules, n’oubliez pas qu’il reste une solution autrement plus efficace : bosser ! 🙂

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *