Moofer sans moufter en 3 points

caf‚-image1Le moofing a le vent en poupe. Késaco ? Moofer, c’est aller travailler en dehors des locaux de l’entreprise, dans un endroit a priori sympathique, du type café bien pourvu en connexion wifi, canapés, choix de thés et pâtisseries. L’intérêt est de sortir du cadre parfois trop étouffant de son bureau pour retrouver créativité, paix et efficacité. Pas de téléphone qui braille, ni de collègue qui vous interrompe pour vous demander votre agrafeuse. Juste vous et le boulot. Enfin, à condition de respecter quelques principes !

  1. Café oui, PMU non.

Si l’on peut tous balancer d’un air totalement pédant à ses collègues « à tout à l’heure, je vais moofer ! », nous ne sommes malgré tout pas égaux devant le choix des lieux de moofing. Dans les grandes villes, a priori, il y a du choix, avec même des cafés spécialisés dans la pratique. L’Anticafé à Paris par exemple propose des prix à l’heure ou à la journée, pour squatter en toute liberté. Mais au fin fond de l’Auvergne, tout de suite, c’est plus restrictif. L’idée en tous les cas est de choisir un lieu calme, pas forcément surfréquenté (là, bon point pour l’Auvergne du coup), dépourvu de mini êtres à deux pattes susceptibles de courir entre les tables, de télé, de match de foot et des spectateurs qui vont avec. Et où, a priori, le tenancier n’a rien contre votre ordinateur et vous, du moment que vous commandiez deux ou trois verres dans l’après-midi (évitez de commander des verres d’eau, espèce de radins !).

bar-moofing-image2

  1. Bien sélectionner ses tâches

Si vous envisagez de moofer pour parcourir vos mails et passer vos coups de téléphone, le tout en étant bien installé dans un bar autour d’une bière, vous n’avez rien compris au moofing. Gardez les tâches opérationnelles qui ne demandent pas une concentration démesurée, ainsi que vos conf call pour votre bureau ! L’intérêt du moofing est d’optimiser votre temps et votre productivité sur une tâche de fond, grâce à un cadre moins oppressant que les locaux de l’entreprise. Des missions comme rédiger un rapport ou élaborer la stratégie de l’un de vos projets par exemple. Pour ce qui est de la bière… Attention vous n’êtes pas physiquement au travail, mais vous n’êtes pas non plus en congés !

  1. Evitez habilement les critiques

Parce que tout le monde ne travaille pas forcément dans une start-up, au milieu d’hipsters branchouilles rompus à ces pratiques… N’oubliez pas que potentiellement, votre chef, vos collègues et même les standardistes peuvent se demander ce que vous faites à trimballer votre ordinateur pour aller au café d’en face. Et tous n’ont qu’une crainte (bienveillante évidemment) : que vous preniez du bon temps plutôt que bosser ! Alors rusez pour éviter les ressentiments inutiles.

  • Tout d’abord, définissez une heure de départ et de retour et prévenez que vous vous absentez deux heures pour avancer sur le dossier bidule. Et si vous partez pour la journée, veillez à repasser par le bureau en fin d’après-midi… Cela coupera l’herbe sous le pied de ceux qui auraient été tentés (de façon bienveillante toujours) de vous accuser de gratter des heures de boulot…
  • Si vous moofez à plusieurs, pour brainstormer sur un projet par exemple, évitez de revenir hilares avec une tâche de vin sur votre chemise. Prenez au contraire un air sérieux et las, en soulignant auprès de qui veut l’entendre que « vous êtes crevé ! ».
  • Si vous moofez en terrasse, prévoyez la crème solaire écran 50. Toute rougeur ou hâle un peu trop doré vous sera fatal à votre retour, et ce, même si vous avez bien passé la journée à bosser…
  • Enfin, soyez honnête avec les autres et vous-même sur vos résultats : si la technique vous a permis d’être vraiment productif, faites part en toute sérénité de vos avancées. Si au contraire, la seule mission que vous ayez réellement honoré de la journée est la satisfaction de votre taux d’hydratation, rattrapez le retard vite fait, et laissez le moofing à d’autres !

Crédits photos : Stock Photo, PhotoXpress

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *