Management : que pense le Père Noël de l’entreprise libérée ?

Pere-Noel-au-travailÇa a été le refrain management de l’année : l’entreprise à succès est celle qui sait s’affranchir des codes RH grisonnants et réconcilier « process » et « liberté ». Nous avions eu la chance l’année dernière de pouvoir observer et vous rapporter les pratiques managériales exemplaires du Père Noël lors de la nuit du 24 décembre. Nous ne résistons pas cette année à une nouvelle interview pour connaître sa position de manager mondial sur le sujet de la sacrosainte entreprise libérée. Avec un marché de sept milliards d’humains à satisfaire chaque année en une seule nuit, il a de quoi donner son avis. Et entre parenthèses, Mark n’a rien inventé avec le coup des 99% de fortune reversée : le Père Noël, lui c’est tous les ans qu’il donne littéralement tout ce qu’il a pour essayer de combler le commun des mortels. Alors au plus grand manager de tous les temps, nous demandons : l’entreprise libre, simple mode ou vraie révolution ?  

Crédit image : FreeImages Bill Davenport

 

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – Tout d’abord Père Noël, merci pour cette interview. Êtes-vous prêt pour la nuit du réveillon ?

 

Le Père Noël – Bien sûr, tout est prêt ! Vous savez, je déteste les urgences, ça met une pression inutile et certains elfes le supportent très mal : chez nous, il y a donc rarement de charrette de dernière minute, au sens figuré du moins. Après, il y aura comme d’habitude quelques surprises : un ou deux cadeaux qui, par oubli, n’auront pas été étiquetés, le service logistique un peu débordé et donc en boule… La routine : le tout est de juguler le maximum d’imprévus « prévisibles » pour que les vraiment « imprévisibles » aient toute la place pour être rapidement réglés (rires) !

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – Vous êtes le pro des RH incontesté : taux de turnover à zéro malgré des siècles de boulot continu pour vos salariés, image et com’ au top, collaborateurs heureux. Avez-vous vous aussi plongé dans la mode de l’entreprise libérée ?

 

Le Père Noël –Pfffff (soupir). Non.

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – (Malaise). Pourtant, vous prônez partout le bien-être pour tous, on imagine que vous commencez par vos salariés ?

 

Le Père Noël – Oui, oui, évidemment. Mais ce terme, là, « d’entreprise libérée », j’en ai ras la hotte. Déjà, parce qu’à cause de la Reine des Neiges, tous les articles et tweets qui y font mention se vautrent lamentablement dans les jeux de mots faciles « libérée délivrée lalalala ». Alors, vous, en bas, ça vous amuse peut-être, mais chez nous, Disney, c’est déjà le sponsor principal de nos cadeaux, on se les coltine toute l’année… On vit en plus dans le grand froid, donc autant vous dire que les petiots des lutins passent leur temps avec des perruques blondes sur la tête…

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – Soit pour l’expression, mais sur le fond ?

 

hipster-noelLe Père Noël – Ça me fait penser à cette mode des hipsters. En soit, rien de très neuf : porter la barbe, des bretelles et des pulls avec des rennes de Noël, vous me direz en quoi c’est « novateur » ? Ça existe depuis longtemps, chez nous en tous les cas, donc je ne pense pas que packager des pratiques existantes sous un nouveau terme représente en soit une innovation. Les jolis emballages c’est bien, mais enfin, c’est surtout ce qu’il y a dessous qui compte.

Crédit photo : tlcvacances.fr

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – Mais quand même, l’idée de s’affranchir de la hiérarchie ? De privilégier l’autonomie des collaborateurs ?

 

Le Père Noël – La belle affaire ! On n’est plus à l’heure des mines, et je ne pense pas trop m’avancer en disant que les patrons sont au courant que les gens n’ont pas besoin de coups de fouet ! Ça fait longtemps que je considère que le chef n’est pas là pour prendre les décisions mais aider ses équipes si besoin à prendre les meilleures. citation-pere-noelVous imaginez si je devais trancher à la place des lutins sur les noms des enfants qui recevront bien leurs Ninjago et ceux qui auront à la place des drones parce qu’Amazon est en rupture… Si je ne faisais pas confiance à mes équipes, je serais encore sur le Noël 1994 à répartir les Téléphone Secret !

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – Vous êtes donc d’accord sur le principe de managers devenus inutiles ?

 

Le Père Noël – Pas du tout, un manager ne sert pas qu’au contrôle des troupes. Ce qui est inutile, c’est l’elfe zélé qui préfère passer son temps derrière le dos des lutins ouvriers pour cacher sa propre incompétence sur le fond de sa mission : avoir une vision stratégique de Noël, faire progresser la joie partout d’année en année… Ça, si ça arrive, c’est une erreur de recrutement : je remets en cause la personne, pas La Poste !

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – La Poste ?

 

Le Père Noël – Euh, le poste. Désolé, on bosse beaucoup avec eux en ce moment : lapsus.

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – En résumé, vous êtes d’accord avec le principe d’entreprise libérée, mais pas avec la mode de la prêcher à tord et à travers ?

 

Le Père Noël – Oui, c’est comme vos histoires de génération Y. C’est très bien qu’il y ait des gens pour faire de la sociologie et mettre des concepts sur des réalités. Mais l’étiquette, c’est bien pour nommer, pas pour enfermer : comme sur les cadeaux, c’est pratique, à condition qu’elle ne bloque pas l’ouverture du paquet avec deux mètres de bolduc insupportable et la belle-mère qui crie de ne pas déchirer l’emballage parce qu’elle veut le récupérer ! Les Y, ce ne sont ni plus ni moins qu’une génération qui suit son époque : pas une ribambelle de trolls affreux nés pour torturer les séniors au pouvoir, comme on peut parfois le lire chez certains auteurs auxquels je ne laisserais bien qu’une crotte Mon Chéri au pied du sapin.

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – Non aux excès ?

 

Le Père Noël – C’est ça : d’accord pour abandonner aux vieux Grinch le contrôle partout. Mais souvenons-nous que l’absence de cadre ne réussit qu’aux photos de famille ratées, et je peux vous dire que j’en vois quelques unes en descendant les cheminées. Si je ne suis pas un minimum présent pour donner des directions, mes elfes finissent par eux-mêmes se contrôler entre eux : et là, ça sent le sapin dans l’open-space, parce qu’aux jugements approximatifs se mêle l’absence de légitimité officielle de ceux qui recadrent leurs collègues.

 

Le blog weepil, 9h-18h.fr – Alors, faute d’entreprise « nouvellement » libérée, avez-vous fait évoluer votre management cette année ?

 

monopoly-roseLe Père Noël – Oui, j’ai dû me pencher sur ces cas massifs de burn-out recensés chez vous et qui ont été à mon sens, le sujet de l’année. J’avais très peur que ce fléau débarque à l’atelier. Nous avons principalement travaillé à renforcer la cohérence de nos valeurs avec nos pratiques réelles. Par exemple, je prônais au quotidien un juste équilibre entre vie pro/vie perso alors que moi-même je bosse toujours à plus de cent ans. Autre cas : la parité homme/femme est très importante chez nous, mais il nous arrivait de devoir livrer des cadeaux un peu limites, du style jeu de Monopoly tout rose avec des instituts de beauté à acheter à la place des rues. Forcément, on se contredisait, et c’est ça qui, à la longue, créait le malaise chez les collaborateurs. Nous avons aussi continué à travailler sur notre RSE : le problème des cheminées à Paris nous a donné quelques sueurs froides, c’est le cas de le dire. Même s’il y a beaucoup de maisons où nous entrons par la porte, nous tenons encore à conserver cette partie artisanale de notre boulot. Il faut donc donner un coup de main à la planète pour qu’on n’en arrive pas au « zéro-cheminée ». Nous avons notamment investi sur le covoiturage massif en traîneaux cette année : pas question de voir un siège vide derrière deux rennes. Nous travaillons avec une entreprise qui connaît aussi bien les impératifs environnementaux que le quotidien des salariés, le stress des DRH et les enjeux des grosses boîtes comme la nôtre. Et surtout, une start-up qui aime Noël et qui, je vous passe le message, vous souhaite à tous d’excellentes fêtes !

Crédit photo : Le feu-Monopoly rose, évincé des hottes par le Père Noël dans le cadre de sa politique RSE.

Joyeux Noël à tous !

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *