Journée sans voiture : comment faire quand on n’a ni bus, ni train, ni vélo et qu’on habite à 30 km de son boulot ?

journée-sans-voituresTrès bonne idée que cette journée sans voiture à l’occasion de la semaine européenne de la mobilité, on va tous un peu mieux respirer et revoir nos réflexes, vous n’en doutez pas un seul instant. Mais voilà, votre problème à vous c’est que pour aller bosser, vous n’avez pas vraiment le choix : c’est titine ou rien du tout. Comme vous êtes toutefois un valeureux éco-citoyen, qui plus est employé du mois puisque vous lisez ce blog, vous êtes bien embêté : oui, vous voulez fêter la journée sans voiture mais séchez un peu sur le mode d’emploi. Nos solutions.

Source gif : equineforeversgifs.tumblr.com

1 – Dire à votre boss que vous ne viendrez pas travailler

patron-travailSource gif : acidcow.com

Vous pouvez toujours le tenter. De préférence si vous avez passé votre période d’essai. Voire si vous êtes délégué du personnel.

2 – Télétravailler (la version adulte et responsable de l’option 1)

Un jour parfait pour tester et décoincer votre boss de ses éventuelles idées reçues en la matière (qui n’est pas le seul puisqu’en France, on souffre encore beaucoup de cette culture bizarroïde du présentéisme, et on se retrouve donc à la traîne des autres pays qui bossent à domicile depuis belle lurette). Les trois arguments chocs pour convaincre votre patron :

– vous allez bosser de façon plus concentrée (prouvez-lui en faisant pour le coup vraiment un effort de productivité pour cette journée de test),

– vous serez plus zen (débrouillez-vous pour arriver tout sourire le lendemain),

– ET vous bosserez en plus pendant le temps que vous auriez habituellement consacré aux trajets.

teletravailSource gif : giphy.com

3 – Faire en sorte que votre voiture passe incognito

Enfin, quand on dit incognito, c’est un peu ambitieux, disons faire en sorte que votre voiture se fonde dans la nature.

deguisement-voitureCrédit photo : blog.autosphere.fr

journee-sans-voitureCrédit photo : zegag.fr

voiture-lapin Crédit photo : le-monde-des-lapins.fr

On vous l’accorde, c’est un poil fastidieux. Et pour un résultat pour le moins incertain.

4 – Garer votre voiture loin de votre travail

Pour éviter tout simplement que vos collègues ne vous clouent au pilori en vous voyant lamentablement vous ramener avec votre Kangoo alors que, eux, ont galéré trois heures dans les transports en commun. (Même si nous, ok, on a compris que le seul bus qui passe dans votre bled est le Médiabus : vos collègues de travail ne sont pas aussi charitables, vous le savez). Alors, l’idéal serait même de se garer chez soi, pour que vos voisins également ne se doutent de rien, mais pour le coup, vous serez vraiment loin de votre boulot et, même revenu au point de départ, ce qui est stupide.

passer-inaperçu-travailSource gif : forums.warframe.com

5 – Tout mettre sur le dos de vos enfants

footballeur-italien« Ma, puisque je vous dis que c’est pas moi »

Crédit photo : les-transferts.com

– « Son cartable fait 36 kilos mÔnsieur, je vais pas la faire marcher !

– Mais je croyais qu’elle n’avait pas cours, ta fille, le jeudi matin.

– Ah euh… si, elle a cours de… solfège. C’est nouveau. Solfège d’accordéon, et l’accordéon c’est lourd ».

6 – Covoiturer, mais c’est bien sûr !!!

Vous nous voyiez venir avec nos gros sabots ? Eh bien, voilà, on est devant vous. La journée sans voiture, c’est avant tout une journée avec moins de voitures. Ce qui veut dire très logiquement : remplir les sièges passagers inoccupés de votre carrosse pour réduire le nombre de pots d’échappement. Le covoiturage, ce n’est pas si compliqué à mettre en place, et surtout c’est une source de satisfaction réelle au quotidien :

–  pour votre humeur parce que vous vous ennuierez moins pendant les trajets,

– pour votre porte-monnaie évidemment,

– pour votre job (vous ne serez plus jamais en retard le matin, et le soir, surtout, vous partirez à l’heure),

– et pour votre conscience (un petit pas pour la planète, un grand pas pour propre son bien-être).

Chez weepil.fr*, nous vous aidons à organiser votre groupe de covoitureurs réguliers et à suivre la comptabilité de vos tours de conduite, peu importe les aléas d’emplois du temps des uns et des autres !

*Et en plus c’est gratuit, alors à très vite !

 weepil-covoiturage-travail

2 Commentaires
  • ARNAO MARINA
    mars 2, 2017

    Bonjour, comment faire si on a ni voiture, ni transport en commun et qu’a pied sa met plus de 4h ? Merci

    • weepil
      mars 28, 2017

      Hello Marina,

      2°) si votre patron est souple et que votre travail le permet
      6°) si vous avez des connaissances dans votre quartier qui peuvent vous emmener ou des collègues de bureau qui habitent près de chez vous. C’est généralement le moment où le déclic se passe et que le covoiturage devient durable.

      Pour rappel, weepil permet de constituer des groupes de covoiturage même si un des membres du groupe n’a pas de véhicule ou plus de permis !

      Lorsque vous covoiturez en tant que passager, vous cumulez des « dettes » de covoiturage que vous « remboursez » en conduisant les autres membres à votre tour : c’est l’échange de tour de conduite qui assure l’équité.
      Mais si vous ne pouvez pas rendre vos tours de conduite, weepil propose une fonctionnalité Premium d’effacement de dettes.
      Vous vous arrangez alors avec vos covoitureurs et offrant l’apéro à midi une fois par semaine, ou alors vous financez le plein du véhicule d’un conducteur une fois par mois… à vous de vous arranger comme vous l’entendez, weepil vous permet d’effacer la « dette ».

      A bientôt

      Philippe
      weepil.fr

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *