Déco de bureau : top 10 des fautes de goût

On vignette-deco-image1en connaît tous, des gens chez qui c’est moche. Ou en tous les cas, chez qui on trouve ça moche. Fort heureusement, lorsque ces maîtres du mauvais goût débarquent en entreprise, ils n’ont que peu le loisir d’exprimer leur art. Ils s’installent comme tout le monde sur les bureaux standardisés et personne n’a à craindre qu’ils retapissent en mauve autour de la machine à café, ou qu’ils nous collent un buffet d’un autre temps à la place de l’armoire à archives. Mais à l’impossible le ringard n’est pas tenu. Et figurez-vous qu’il parvient quand même à imposer sa touche perso. Faites-vous partie de ces gens ? Mieux vaudrait-il le savoir, histoire de réagir à temps (s’il est encore temps). Pour cela, rien de plus simple. Si vous vous reconnaissez dans l’un des exemples ci-dessous, vous êtes bon pour l’échafaud. Ou au moins pour retirer l’objet du délit avant de risquer la faute grave.

  1. La photo de famille. Pas très politiquement correct, mais nous ne sommes pas là pour nous mentir. Il y a des familles qui méritent moins l’exposition que d’autres. Pour ce qui est de la photo des enfants, admettons, c’est mignon. Mais par pitié, une photo décente. La photo du gamin nu dans son bain, on dit non.

photo-image2

  1. Les dessins de ses enfants. Deux poids deux mesures. Il y a « afficher le premier dessin de votre enfant » : adorable. Et puis il y a « couvrir le mur de ses gribouillis » : obsessionnel. Et puis tout dépend de l’âge de l’enfant aussi. Parce que votre trentenaire qui s’imagine des talents d’illustrateur n’a peut-être que vous comme public, mais c’est encore trop. Rendez-lui service, ne l’encouragez pas.

dessin-image3

  1. La carte postale douteuse. Et dans la catégorie, nous nominons la carte postale de ses propres vacances, amenée en déco, avec rien au dos. Narcisse inside. Et la carte postale des collègues ou amis avec le genre de visuels censés être drôles que vous imaginez très bien. Beauf inside.

?????????????????????????????

  1. Le gilet moche. C’est le gilet de secours, en cas de grand froid. Ce gilet est sur le dossier de cette chaise depuis six mois, et il ne manque pas vraiment à l’armoire de son propriétaire. Par contre, nous, on aurait rien contre le fait qu’il retourne y faire un tour.

gilet-image5

  1. La lampe de bureau faussement design. Ou rapportée des dernières vacances. Et le pire, c’est qu’il se peut qu’en prime elle n’ait même pas d’ampoule ! Elle est donc vraiment là en déco, sans aucune excuse fonctionnelle. Injustice.

lampe-image6

  1. Le tableau. Remettons-nous dans le contexte : la personne qui amène un tableau au bureau a – au préalable – fait le choix de ne pas l’accrocher chez elle. Tout est dit.

tableau-image7

  1. Le fond d’écran. Toujours risqué. Et à fort potentiel régressif. Tout cadre qu’on est, on s’autorise un ptit chat ou une voiture de Formule 1. La vignette Panini cachée au fond d’un tiroir serait une alternative moins glissante.

fond-ecran-image8

  1. La statuette africaine. L’art africain, on aime. Le bibelot africain made in China, moins. Et le bibelot africain made in China pour soutenir les classeurs à archives grisâtres, encore moins parce que définitivement hors sujet.

statuette-image9

  1. Le vieux poster jauni. Exemple type : la carte de France de 1987 avec découpage des départements. Plastifiée, avec les coins qui rebiquent. Et, en bas, un numéro de téléphone à huit chiffres.

???????????????????????????????

  1. La plante qui va trop loin. À l’origine, c’était une jolie petite plante de bureau. Dix ans après, c’est un mur de lierre de trois mètres carrés, poussiéreux et jaunâtre. Personne ne l’arrose plus depuis cinq ans, mais elle survit. Et vous vous demandez régulièrement si elle n’héberge pas en bonus toute une faune pas forcément attendue dans un espace intérieur.

plante-image11

Crédits photo : Stockvault, PhotoXpress, Freepik, Stock Photo

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *