Comment proposer à un(e) collègue de covoiturer sans avoir l’air de le (la) draguer ?

drague-covoiturageDésolé de vous l’apprendre, mais dans votre boîte, il y a deux infos que tout le monde connaît parfaitement : le nombre de RTT annuels, et votre légère tendance à draguer tout ce qui bouge. Alors, forcément, même quand vous êtes plein de bonnes attentions, on vous soupçonne du pire. Tenez par exemple, en ce moment, vous cherchez un salarié avec qui covoiturer tous les jours pour partager les frais… Et bizarrement, entre vos amis qui claquent des p’tits clins d’œil entendus et vos collègues qui vous esquivent sur le parking, vous sentez bien que l’ère des voitures volantes aura eu le temps de passer la troisième génération, que vous roulerez toujours tout seul pour aller au boulot. Faisons le point.

Source gif : imgur.com

Ayez l’air normal en proposant à votre collègue de covoiturer avec vous, déjà, pour commencer

pervert-au-travailSource gif : imgur.com

Écoutez, soyez réaliste. Si on vous surnomme Patrick le pervers (et vous le savez) ou Yvonne la chochonne, il y a bien une petite raison. Alors, faites un effort pour parler à votre collègue :

– en le/la regardant dans les yeux,

– sans rire bête,

– sans rictus bizarre,

– en rentrant votre langue quand vous lui faites la bise,

– en gardant vos jeux de mots grivois dégoûtants pour ceux qui apprécient (votre grand cousin ?).

Il/elle accepte de faire un essai ? Soyez sobre dans votre réaction

émotions-au-travailSource gif : www.logotv.com

Ayez l’air content, pas au bord de l’extase. Pour contrôler ses émotions, on évitera :

– de dire merci quinze fois,

– de se transformer en sangsue en passant dans le bureau de notre futur covoitureur trois fois par jour

– ou de lui envoyer des Power-Point comico-affligeants par mail alors qu’hier encore, vous ne vous connaissiez pas…

Remballez vos confidences de désespéré

parler-vie-perso-collegue-travailSource gif : www.hulu.com

Oui on est dur, mais chez weepil on est prêt à tout pour qu’un covoiturage ne finisse pas prématurément. Alors, c’est simple, rangez au placard :

– la description de votre état civil (célibataire depuis 2009, précédemment marié(e) pour la seconde fois, et avant j’avais aussi eu une longue histoire blablabla, aujourd’hui envie de s’amuser blablabla)…

– Votre numéro habituel sur votre ex qui vous a laissé le cœur en miettes.

– Votre numéro habituel sur le père/la mère courage qui élève malgré tout ses enfants.

– Votre numéro habituel d’agent commercial de vous-même faisant état de votre passion du sport, de votre sens de la fête, de vos nombreux amis, de votre envie de profiter de la vie, tout en trouvant peut-être un jour l’âme sœur… Rien qu’à l’écrire, on est déjà mal à l’aise pour vous, c’est dire.

Abstenez-vous de toute remarque de près, de loin, et même de très loin sur le physique de votre collègue

compliment-au-travailSource gif : imgur.com

Oui, vous avez raison, les compliments rendent la vie plus douce. Alors gardez-les pour votre maman, elle en sera ravie. Et épargnez-nous les « keuwouah ? On peut même plus dire à une collègue qu’elle a une jolie jupe sans passer pour un pervers ? Où va le monde ??? ». Le monde on ne sait pas, mais en attendant, dites à vos commentaires libidineux qu’ils restent, eux, au vestiaire et diantre, achetez Vogue si vous aimez tellement la mode…

Bannissez la playlist de James Blunt

Déjà, pour ne pas passer pour un gros naze. Ensuite, parce qu’on a rarement vu plus efficace pour prêter à confusion que passer en boucles pendant 4 minutes 30 « you’re beauuutiful, you’re beauuuutiful, you’re beautifuull » à un collègue passager.

playlist-covoitureurSource gif : multitudeofgifs.tumblr.com

Pas d’efforts surdimensionnés

Ok, vous êtes un(e) chic type/fille, et vous êtes du genre arrangeant. Mais si votre collègue covoitureur se pointe avec une demi-heure de retard chaque matin, oublie quand c’est son tour de conduite, et vous demande de l’attendre sur le parking de Leclerc pendant ses courses : réagissez, sous peine d’avoir l’air de faire – pardonnez-nous l’expression – le canard. Et encore : même un amoureux transi ne serait pas aussi patient.

covoitureur-abusifSource gif : ww.reactiongifs.com

Alerte tuning !!

 

tuning-amourSource : objetdujour.com

Pour éviter tout message ambigu vis-à-vis de votre collègue covoitureur, et toute interprétation malencontreuse de sa part, vous penserez également à éradiquer de votre habitacle tout objet gênant (c’est important pour votre dignité aussi). Adeptes du tuning, rangez au grenier les cœurs en fourrure et autres vitres teintées anxiogènes (on vous rappelle qu’à la base, vous lisez cet article parce qu’on vous surnomme Patrick Le Pervers et que vous voulez dépasser les a priori pour covoiturer). Vous prendrez également soin de ne pas laisser traîner les flyers de soirées célibataires, speed dating et consorts, votre fil dentaire ou votre stock de bonbons à la menthe trop bien approvisionné pour être honnête.

Normalement, avec tout ça, votre covoitureur devrait être un peu moins effrayé(e) par votre proposition. Si oui : on se retrouve sur weepil.fr pour l’organisation de trajets de covoiturage platoniques mais heureux ! Si non : vous méritez vraiment votre surnom, sachez-le.

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *