Anti-stress : nos 10 pensées maison pour faire redescendre la pression

stress-travailMais dites, vous allez prendre un peu soin de vous ou vous attendez l’ulcère en lui préparant un nid douillet ? Camarade, on n’a qu’une vie. Oh, on vous voit lever les yeux aux ciels en vous disant que vous avez d’autres chats à fouetter que manager votre stress et votre santé. Et on voit bien le concept : vous vous êtes habitués à ces pics de mauvaise adrénaline qui grignotent vos journées et vous vous réfugiez derrière l’idée que ça ne durera pas : après la tempête, le repos. Le problème c’est que, des tempêtes dans votre quotidien, vous en avez beaucoup et que vous finissez par vivre en permanence avec un cœur à deux doigts de chavirer, du mauvais côté. Alors, à défaut d’entamer une reconversion en maître yogi, tentez au moins un peu de lâcher prise au moment où la prochaine vague de stress viendra toquer à votre porte. Voici dix pensées de secours à placarder dans votre bureau !

Source gif : don-draper-is-zen.tumblr.com

Julien LepersMême vous avez commis la plus grosse boulette du monde au boulot ou que votre chef vient de vous coller le skud de l’année, force est de relativiser : Julien est une nouvelle preuve que, non seulement les meilleurs partent les premiers, mais surtout qu’on se remet de tout, tant que ce n’est que du boulot.

trois questionsSi la réponse est non au trois, tout va bien. Prenez un Mister Freeze, laissez vos collègues s’exciter, faites ce que vous pouvez, et partez vite ce soir.

EchecÇa ne vous fait peut-être pas plaisir, parce que vous aimez bien penser que vous êtes indispensable à l’univers, mais c’est la vérité. Vous vous plantez ? Une chance sur deux pour que personne ne le voie. Votre collègue est meilleur que vous : même topo. Vous partez ? Ils trouveront quelqu’un d’autre. Vous essuyez un échec : vous oublierez. Tout cela n’est pas très important, vraiment.

Chef stresséAlors plutôt que rester le nez sur votre nombril de Causette, mettez-vous à sa place et surtout renvoyez le stress au bon endroit : chez lui. Accueillez avec ouverture les critiques et pressions en évitant de penser que VOUS êtes sous le feu des projecteurs, mais en faisant preuve d’un peu d’empathie… « Le pauvre, c’est difficile pour lui, je vais essayer de l’aider ».

Nabilla, Zahia, Félicien, Loft StoryAlors même si vous perdez le vôtre, et même si un travail est aujourd’hui aussi précieux qu’une Nes d’époque, vous trouverez toujours une solution.

Autour de la vie proBonne nouvelle ! Vous pouvez être le plus gros naze du monde de 9h à 18h : vos proches ne s’intéressent pas à votre CV, mais plutôt à votre attitude à la maison ! Alors si vous êtes là pour les anniversaires, les rigolades, les câlins et les moments où ils ont besoin de vous, tout le monde s’en fichera que vous ne soyez pas l’employé de l’année.

ImageVous renvoyez une image désastreuse au boulot, à votre chef, à vos collègues, et que vos réputation va de mal en pis… Sachez-vous dire que cette image n’a justement rien à voir avec vous. Vous, vous savez qui vous êtes. Une image, ça se corrige et ça se manipule : vous aurez tout le loisir de jouer avec, quand vous serez convaincu que l’avis des autres n’a rien à voir avec votre identité profonde.

Souvenir de cette journéeOn vous le dit : non. Alors, fabriquez-vous des journées plus intéressantes, histoire d’avoir des souvenirs pour de vrai. Parce que les prises de tête avec Martine du 3ème ou votre présentation ratée, ça, ça ne fait pas des souvenirs, ça occupe le temps et c’est tellement nul qu’on finit par l’oublier.

Les enfants ont le droit de stresserOn a coutume de regretter le joli temps de l’enfance, en l’opposant à la cruauté de la vie d’adulte… Comme nous nous fourvoyons ! N’importe quoi : l’enfance est au contraire une période de stress intense, où tout est nouveau à commencer par soi-même. À l’âge adulte, on devrait au contraire se réjouir d’avoir passé tant d’épreuves et ne plus sourciller face aux déconvenues du quotidien. Alors, pensez à cela, vous êtes grand, vous savez tout faire : go !

Koh LantaBah oui, ne soyez pas trop dur avec vous-même. Vous en avez marre de votre job, de vos collègues ? C’est normal, ça arrive. Non, vous n’avez pas un problème. Non, vous n’êtes pas asocial. Vous devez vivre au quotidien avec des gens que vous n’avez pas choisis et dont dépend votre gagne-pain. Classique d’en avoir par moments plein les bottes. On vous l’a déjà dit, l’entreprise, c’est Koh Lanta, sauf que vous, vous êtes en master classe permanente depuis le temps que vous tenez ! Alors, ne bougonnez pas, mais au contraire, félicitez-vous !

Pas encore de commentaire.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *