8 raisons non chiffrées d’adopter la consommation collaborative

consommation-collaborativeLes articles sur le sujet ne manquent pas. Les sondages non plus. À coups de pourcentages, on constate que la consommation collaborative est partout et grandit à vitesse Grand V. Oui, mais vous, vous avez besoin d’un peu plus que des chiffres pour rejoindre le camp de ceux qui partagent. D’accord, consommer autrement et ensemble, ça a l’air sympathique, mais après ? L’open space de weepil a donc cogité pour vous dégoter les arguments imparables qui devraient achever de vous convaincre. Garanti sans étude, ni panel, mais 100% inspiré de notre expérience et de celle de nos amis collaborateurs et collaboratifs !

Crédit photo : Stock Photo

Raison N°1 – Trouver finalement des qualités à son voisin.

voisin-enerveCrédit visuel : giphy.com

Il a l’air aussi aimable qu’un bulldog en manque de croquettes. Il joue de la tondeuse ou du saxo le dimanche matin à 9h. Il est plus au fait que vous-même de votre emploi du temps. Bref, il vous insupporte. Oui, mais. Un petit tour sur l’excellent allovoisins.com ou sur ShareVoisins.fr et vous découvrez qu’il a une perceuse qui vous serait bien utile pour les deux trous et demi que vous avez à faire dans votre appartement et pour lesquels vous refusez de lâcher 50€ à Black & Decker. Ou il a des gros bras qui seraient les bienvenus pour installer votre nouveau frigo. Alors, vous passez outre son aura canine et l’embauchez lui ou son matos le temps d’un après-midi. Et là : surprise, on dirait bien qu’une fois la glace brisée, vous admettez que vous avez eu la dent dure et que finalement le saxo à 9h du matin, ça met un peu de vie dans le quartier.

 Raison N°2 … Ou à ses collègues.

collègue-sympaCrédit visuel : tumblr.4gifs.com

Vous n’avez rien contre vos collègues de travail. Mais disons que vous n’avez rien pour, non plus. Ca fait dix ans que le seul sujet de conversation qui vous relie tient dans le temps qu’il fait, plus quatre fois par an dans les désagréments du changement de saison. Mais voilà qu’un jour votre Clio rend l’âme et vous tentez le covoiturage avec Martine-jsais-plus-quoi, la fille de la compta qui habite près de chez vous. Et surprise, la playlist de sa Twingo s’entendrait bien avec celle de votre Clio. Et les affinités ne s’arrêtent pas là : comme vous, elle a deux enfants, aime le rizotto et trouve que Thierry Becarro s’est sacrément empâté. Comme vous, elle n’est pas tout à fait la même au boulot et avant ou après. Alors, vous décidez de covoiturer tous les jours, organisez tout ça sur weepil.fr évidemment, et depuis vous savez enfin ce qu’elle fait dans la société, et même que vous trouvez son job hyper utile.

Raison N°3… Refaire enfin des rencontres dans la vraie vie.

rencontreCrédit visuel : keyridan.tumblr.com

La vie est trop courte pour la passer seul. Mais les boîtes de nuit c’est totalement ringard pour trouver l’âme sœur et vous avez passé l’âge de faire des colonies pour vous trouver des amis. La colocation est une voie sûre pour partager le film du dimanche soir avec une âme plus causante qu’un paquet de chips, et ce ne sont pas les joyeux gus d’Au Troisième qui nous contrediront. Un récent article du Monde relate le joli quotidien d’adeptes du coworking, en l’occurrence de La Cordée Liberté à Lyon, qui, au-delà de s’être trouvé un espace de travail enrichissant et agréable, y développent leur réseau. Et plus si affinités, avec une belle anecdote pour les romantiques, celle d’un petit bébé né de la rencontre de deux coworkers. Rayon rencontres toujours, on citera aussi le partage du voyage en train, grâce au réseau Ciggo ou comment mettre à profit un trajet de deux heures pour faire du business ou du réseau.

Raison N°4… Transformer des moments de corvée en moments conviviaux.

corveeCrédit visuel : www.tumblr.com

Faire une tournée de linge, on a vu plus fun comme activité. La faire chez son voisin grâce à La Machine du Voisin par exemple, tout de suite c’est plus exotique, surtout quand vous prenez ensemble un café le temps que l’essorage finisse ses tours. De la même façon, les embouteillages, ça peut vite agacer, surtout quand c’est tous les jours, au point que vous devenez adepte du travail les jours fériés juste pour le plaisir de rouler normalement. Chez weepil, on ne répètera jamais assez qu’à plusieurs, la route, ça passe mieux : le trajet n’est plus une fin en soi mais un moment de partage et d’échanges qui remise votre montre et votre mauvaise humeur au second plan.

Raison N°5… Accéder aux vraies, bonnes infos.

matrixCrédit visuel : background-pictures.picphotos.net

Qui n’a pas déjà cherché la réponse à son problème informatique sur les forums en ligne ? Qui ne s’est pas référé aux avis d’autres touristes avant de choisir son lieu de vacances ? Les autres particuliers sont parfois une source d’infos plus sûre et plus rapide que les sites ou ouvrages professionnels. C’est de ces constats que naissent des initiatives comme le site Guide Like You : mettre en lien des touristes avec des locaux pour des séjours et visites plus authentiques et réussis VS les guides classiques standardisés et pas toujours fiables…

Raison N°6… Ne plus galérer.

parkingCrédit visuel : Giphy.com

On ne prendra qu’un exemple : se garer en ville. Le matin, dans le quartier de son boulot. Le soir, en revenant à la maison. Louer des places à des particuliers (avec Parkadom par exemple) c’est se rajouter au moins un an d’espérance de vie en gain de temps et en économie de nerfs.

Raison N°7… Transmettre des valeurs à ses enfants.

enfant-educationCrédit visuel : humourtop.tumblr.com

Vos enfants sont scotchés devant NRJ12. Bon, pour ça, on ne peut rien faire. Par contre, quand ils éteignent la télé, ça peut être bien de compenser en leur inculquant deux-trois valeurs. Comme vos leçons de morale ne sont pas sur Twitter et passent donc à la trappe, il est temps d’en venir aux travaux pratiques. Éducation par l’exemple. Ouvert d’esprit tu seras, à la planète tu penseras, partager à posséder tu préfèreras. Les faire covoiturer dès le plus jeune âge avec Kiddydrive ou Hopways est un bon moyen de leur faire voir la consommation autrement.

Raison N°8… Mieux consommer, moins dépenser.

economieCrédit visuel : gifs.tastefullyoffensive.com

On finit avec la raison la plus évidente : consommer collaboratif c’est recycler, arrêter de produire pour produire, ne plus gaspiller. Une vraie RTT pour la planète. Et évidemment votre porte-monnaie. Démonstration avec Pretachanger.fr qui part du principe qu’on peut aimer la mode, en la consommant autrement : en troquant notamment les pièces dont on ne veut plus contre celles d’autres membres.

Nous ne citons pas dans ce billet tout le panel des services de consommation collaborative existant, mais on ne demande, comme nos lecteurs, qu’à en découvrir plus ! Si vous voyez d’autres « raisons » supplémentaires de devenir consommateur collaboratif et si vous avez des sites sympas à proposer, rendez-vous dans les commentaires !

2 Commentaires
  • Thibaut
    janvier 8, 2016

    Haha super article !
    Pour se garer facile grâce au partage, il y a aussi yespark.fr !

    • l'équipe weepil.fr
      janvier 12, 2016

      Merci Thibaut pour votre commentaire et pour l’ajout de Yespark ! Bonne soirée !
      L’équipe weepil.fr

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *